J'ai jamais été très doué pour le long argumentaire. En fait, j'ai toujours cette impression que ce qu'on appelle l'argumentation en opposition à la rhétorique reste elle même de la rhétorique. Je ne sais pas encore si cette impression est fausse, mais ce qui est sûr c'est que j'ai n'ai pas encore réussi à la disqualifier.

Quoi qu'il en soit, une autre chose est certaine : j'aime les aphorismes. En général, ils passent pour le fruit du savant philosophe. Quand on voit un "anonyme" les aligner, on se dit : "ça y est, il s'y croit".
En réalité, pour moi, ils ont surtout cet aspect du travail inachevé, brut, naïf. Des tentatives, des expérimentations de vérité, voire, des erreurs avouées. La présomption de la vérité sous la forme de l'erreur. C'est en ce sens que j'écris ici quelques "fragments" de pensée.
Une manière de se délester de quelques choses qui passent par la tête et qui pour ne pas partir à la poubelle car elles ne restent que des brouillons, deviennent mes coups d'essais. Et j'ai aussi cette autre impression que toutes les idées ne s'expriment pas de la même façon.
Mais principalement : une manière de mettre ces pensées à l'épreuve. Ce blog est un laboratoire et voici donc les expériences que je fais avec mes rats. Au final, ils vont peut-être tous périr. Ou peut-être qu'un deux sera le départ de la plus grande philosophie de tous les temps.

A voir :


1. La droite "décomplexée", c'est celle qui met des talonnettes.

2. Désormais, personne est un jeu de mot.

3. On doit comprendre que nous vivons dans une société du divertissement. Fort bien, mais de quoi sommes nous divertis ?

4. Je veux bien admettre que "le sens de la politique est la liberté". Mais alors, les "politiques" ont vraiment des problèmes d'orientation.

5. C'est quand il a décidé d'utiliser la pensée pour s'en prémunir que l'art est définitivement devenu artifice.

6. "La tradition est oubli des origines" Qu'est-ce que l'oubli de la tradition ?

7. L'Etat qui prétend rendre ses citoyens heureux est l'Etat totalitaire.

8. En plus d'avoir absorbé l'espace public, la société de consommation a aussi pris le contrôle de notre espace privé, mais ceci de manière muette et détournée.

9. J'ai enfin compris le "nouvel art" des artistes contemporains : se faire passer pour des artistes. Je passe depuis mon temps à m'excuser, car, c'est indéniable, ils sont sacrement doués.

10. Nouvelle éthique : Qu'est-ce qui étonne ?

11. Le peuple aime se faire masser (fallait bien une chute...).


5 Comments:

  1. Paracelse said...
    1 - 4 - 5 - 7 - 8 - 9 - 11
    sortent du lot.
    BEBOPER said...
    C'est quoi, Parac, les chiffres du Loto ?
    Nan, moi aussi je suis bien fana des aphorismes, de la forme courte en général (qui peut prendre place dans de gros volumes, mais passons)
    "La présomption de la vérité sous la forme de l'erreur", dis-tu.. je te livre ceci: "Rien ne desséche tant un esprit que sa répugnance à concevoir des idées obscures." C'est Cioran qui le dit...
    DT said...
    Je ne la connaissais pas celle ci, merci l'ami ;)
    -K- said...
    "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement" c'est de moi... Puisque je te le dis.
    DT said...
    Ah oui, c'est vrai, je le savais. Et tu as aussi "qui vole un œuf vole un bœuf" je crois non ?

Post a Comment